couv

"Archipels" est le fruit du travail des équipes de ces deux revues :

logo

&

logo
Archipels | Nimis Groupe et tant d’autres…
65
post-template-default,single,single-post,postid-65,single-format-standard,mt-65,mt-post-nimis2,ajax_leftright,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.3,side_area_slide_with_content,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Nimis Groupe et tant d’autres…

Par Sabine de Ville

 

Culture & Démocratie a choisi la pièce Ceux que j’ai rencontrés ne m’ont peut-être pas vu du Nimis Groupe comme porte d’entrée à la thématique arts et migrations qui fait l’objet de cette publication, mais les initiatives artistiques qui traitent de ce sujet ne manquent pas, en Belgique comme ailleurs. Sabine de Ville en propose ici un petit tour d’horizon.

 

 

Le Journal de Culture & Démocratie privilégie désormais l’observation d’un projet de création, d’un processus de travail culturel, social ou les deux, comme amorce de ses dossiers. La migration/les migrations au prisme de la création, la création au prisme de la question migratoire constituent le sujet de ce hors-série, Archipels, conçu de concert avec la revue française Cassandre/Horschamp.

 

Le projet de théâtre conçu par le Nimis Groupe et présenté notamment au Théâtre National à Bruxelles prend à bras-le-corps la question migratoire. Le Nimis Groupe est un collectif d’actrices et d’acteurs réunis par la volonté d’interroger les politiques migratoires de l’Union européenne. Avant de concevoir le spectacle dont il est question ici, le groupe a mené, pendant trois années, un important travail de recherche et de documentation. Ils ont parcouru les lieux emblématiques comme Calais et Lampedusa et ils ont mené des ateliers avec les demandeurs d’asile. Le passage de la phase strictement documentaire à la phase théâtrale est né de ces rencontres, très marquantes pour eux.

 

Le projet s’inscrit pleinement dans la logique des actions menées par le collectif. Son travail artistique est étroitement lié à l’actualité et associe création, action et militantisme. En septembre 2013, le Nimis Groupe a participé, à la demande de SOS Faim et en partenariat avec Friends of the Earth, Oxfam Germany et le World Development Movement, aux actions menées devant le Parlement européen pour lutter contre la spéculation alimentaire. En mars de la même année, il a participé à l’action initiée par le groupe Migreurop contre Frontex1http://www.nimisgroupe.com.

 

Pourquoi un focus sur ce collectif et leur projet ? Parce que ce projet théâtral réunit, en conception et sur le plateau, des acteurs professionnels et des réfugiés, comédiens professionnels ou non. Parce que les membres du Nimis Groupe ont pris le temps de l’observation ou de l’immersion. Parce que le spectacle s’est accompagné de développements collatéraux, débats et rencontres organisés les soirs de représentations. Et parce que lors de leurs prises de parole, ses initiateurs n’ont éludé aucune des difficultés, des tensions, des obstacles de tous ordres qui ont émaillé le processus, en amont et en aval de la production. Enfin, parce que l’actualité de cette production, sa reprise au Théâtre National dans le cadre du Festival des Libertés donne du sens à ce choix.

   [ + ]

admin