France/Suisse : Match à mort ? (C.Vien)

Il y a deux ans jour pour jour le match France – Suisse enflammait les foules de supporters Français. Les « Bleus » on battu la « Nati » 5 – 2 de quoi renforcer encore la guéguerre entre les deux pays frontaliers. L’ambiance risque donc d’être électrique ce soir dans le stade Lillois Pierre Mauroy !

Ce match, au delà de permettre aux Helvètes de prendre leur revanche, justifie également de se questionner sur les relations entre les Français grognons et les Suisses engourdis. Les deux pays pourtant si proche géographiquement sont bien différents sur de nombreux points. La nourriture : alors que les Français préfèrent le salé avec la baguette le saucisson et le vin rouge, les Suisses eux sont plutôt avides de friandise telle que le chocolat. La politique extérieure : alors que la Suisse préfère rester « neutre » en dehors des débats mondiaux, la France est très engagée sur le plan Européen. Jusque là ont été présentés les principaux stéréotypes mais qu’en est-il des sujets plus sérieux ? Un autre point de désaccord entre les deux nations, la légalisation de l’euthanasie.

 

Depuis 1998 l’association Dignitas propose le suicide assisté.

Bien que l’euthanasie ne soit pas légale chez nos amis Helvètes, une alternative a pu être trouvée. Depuis 1998 l’association  Dignitas propose le suicide assisté alors que cela reste encore et toujours un tabou en France. Tout d’abord il convient d’expliquer la nuance entre les termes euthanasie et suicide assisté. Dans le premier cas il s’agit d’une tierce personne qui va déclencher la mort selon la volonté du patient malade. Dans le deuxième cas c’est le patient lui-même qui met fin à sa vie, seulement l’environnement et les moyens de partir dignement lui ont été procurés par une équipe médicale. La question se pose maintenant de savoir pourquoi nos voisins Suisses ont autorisé cette pratique alors qu’en France on se trouve toujours au point mort.

Cela fait de nombreuses années que le débat est ouvert dans le pays du fromage mais aucun gouvernement ne veut prendre le risque de légaliser cette pratique. Depuis la loi Leonetti de 2005, qui donne le droit au patient en fin de vie de demander l’arrêt d’un traitement et de refuser l’acharnement thérapeutique, rien n’a été fait pour donner le droit aux malades de partir dignement. C’est d’ailleurs pour cela qu’entre 2008 et 2012, 66 Français sont allés jusque chez nos voisins Suisses afin de mourir et ce chiffre ne cesse d’augmenter.

Avec l’arrivée des élections présidentielles en 2017 il ne fait nul doute que la discussion sera rouverte concernant le suicide assisté et peut être qu’enfin une loi sera votée pour le bien des malades.

 

Vers une autorisation de l’euthanasie active en Suisse

Maintenant, il est intéressant de s’intéresser un peu plus à la situation en Suisse. Comme il a été souligné précédemment, le pays du chocolat a opté pour le suicide assisté plutôt que de légaliser l’euthanasie active. Cependant, le cas d’un médecin ayant aidé sa patiente totalement paralysée à mourir en 2010 à quelque peu remis en cause certains aspects de cette loi sur le suicide assisté. En effet, malgré un procès pour entrave à la justice, le médecin ayant injecté la dose létale fut acquitté et il fut également souligné durant le procès que, la patiente ne pouvant se donner la mort elle-même n’aurait pas eu le droit de partir dignement or la loi stipule pourtant que si la volonté du patient est de mettre fin à ses jours, il lui sera donné la possibilité de le faire.

A travers ce cas il est possible d’entrevoir une éventuelle autorisation de l’euthanasie active en Suisse.

Depuis des années déjà la petite rivalité entre les Français et les Suisses persiste. Différents modes de vie, différentes politiques, différentes cultures, il n’en faut pas plus pour que chaque pays se revendique meilleur que son voisin ! Dans tous les cas, rendez-vous ce soir au stade Pierre Mauroy afin d’avoir la réponse à la grande question : qui de la France ou de la Suisse possède la meilleure équipe de foot ? En espérant que le match soit intense et qui sait, peut être que cela se finira en mort subite !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *