L'Insatiable | Du terrorisme d’État à la guérilla terroriste
763
page-template-default,page,page-id-763,paged-2,page-paged-2,ajax_leftright,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.1,wpb-js-composer js-comp-ver-4.4.4,vc_responsive
 


[PARTI


PRIS]

En revenant sur la dictature de Pinochet, la pièce interroge la responsabilité des politiques dans l’état permanent de guerre : trente-cinq guerres sont actuellement recensées dans le monde, sans compter les « non officielles ».

06

Tejas Verdes, pièce écrite et mise en scène par Fermín Cabal au Teatro Nuev9 Norte à Madrid © Emilio Tenorio

L’action se situe en 1998, vingt-cinq ans après le coup d’État, quand, à la faveur de l’arrestation de Pinochet et de la demande de son extradition, le cas d’une jeune femme, Colorina, l’une des dizaines de milliers de victimes de la dictature, a pu être révisé grâce aux témoignages de ses proches, du médecin qui s’occupait d’elle en prison pendant les interrogatoires et de la gardienne du cimetière où son corps a été jeté dans une fosse commune. Tejas verdes, ancien établissement thermal pour le troisième âge, a été converti par la dictature en centre de tortures dans lequel Colorina, dénoncée par une amie de l’Université, fut internée, torturée et assassinée.

Une table, deux chaises, un lampadaire et la brouette de la gardienne du cimetière. L’espace évoque plusieurs lieux : bureau, salle d’interrogatoire et de torture, cellule, cimetière. Quatre actrices jouent tous les rôles : Magore Germes Alfaro est Colorina ; Isabel Torrevejano est le médecin militaire et l’avocate de Pinochet ; Maria Segalerva est la dénonciatrice, l’amie de Colorina en prison et l’un des interrogateurs ; Maria Felices, la gardienne du cimetière.

Ce retour sur la mémoire de la tragédie, des horreurs et des crimes impunis de la dictature au Chili prend une dimension emblématique des guerres civiles et des dictatures, celle d’Espagne, des Balkans, de plusieurs pays d’Afrique et des nombreux conflits sanglants d’aujourd’hui. Nous devrions non demander ce que signifient « plus jamais cela », « plus jamais Auschwitz » et aujourd’hui « Nous sommes tous Charlie », « Nous sommes tous Paris », alors que la haine et la guerre prospèrent toujours et ont encore de beaux jours devant elles.

Un théâtre qui secoue les consciences et nous empêche de nous réfugier derrière les drapeaux et les slogans.trianglesignature

Capture d’écran 2015-12-19 à 20.02.15

Tejas Verdes, pièce écrite et mise en scène par Fermín Cabal au Teatro Nuev9 Norte à Madrid © Emilio Tenorio

 

 

  • Tejas verdes de Fermín Cabal se joue au Teatro Nuev9 Norte à Madrid tous les samedis soirs jusqu’à la fin de la saison.

Dans le même théâtre tous les mercredis soirs se joue Les Bonnes de Jean Genet dans une version et une mise en scène très politiques de Fermín Cabal.

Teatro Nuev9 Norte – www.nuevenorte.com