L'Insatiable | Sony, guerrier du sens et frère aimé
915
page-template-default,page,page-id-915,paged-2,page-paged-2,ajax_leftright,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.1,wpb-js-composer js-comp-ver-4.4.4,vc_responsive
 
[ÉCRIT]

 

La sincérité de ce révolté essentiel peut parfois ressembler à de la candeur lorsqu’il s’adresse à François Mitterrand (« cher compatriote du Monde nommé La Terre ») auquel il porte une grande admiration et prête sans doute un peu trop de pouvoir : « vous ne seriez pas sage de garder tout un continent en otage ; cela coûterait trop cher à l’humanité ». En faisant appel à l’homme de culture, à celui qui semble partager sa compréhension de ce qu’est réellement ce qu’on appelle culture : « j’entends par culture, monsieur le Président, une victoire sur notre peur naturelle de l’autre, celui qui ne nous ressemble pas. J’entends par culture le choix que nous pouvons nous imposer de promouvoir la différence dans un monde uniformatisateur. »

 

livesony

Dans un texte fondamental où il est beaucoup question de la scène, intitulé « Donner du souffle au temps et polariser l’espace », Sony donne une vision  puissante et claire, que nous partageons entièrement, de ce que le théâtre a perdu en force de dialogue avec les peuples (et donc de son rôle véritable) dans la civilisation occidentale moderne, en se réduisant à un outil destiné à « montrer pour dominer, dominer pour posséder, parce que cela est prévu par la logique cartésienne d’un monde où la vérité unique et omnipuissante ne peut être de manière verticale et horizontale détenue que par la « civilisation ».

 

Et puis, dans ses notes personnelles, cette flèche d’un juvénile et impeccable orgueil : « Un jour, il y en a qui diront : je l’ai influencé – ils seront nombreux – Et voici ma réponse à tous ceux-là qui croiront qu’ils m’ont influencé – je dirai : d’accord, vous m’avez influencé, mais je suis allé plus loin que vous, j’ai sauté plus haut que vous, accusez-moi de cela, pas d’autre chose – autrement soyez fiers de m’avoir engendré – c’est votre droit après tout. »trianglesignature

 

 

 

Nicolas Roméas

 

 

  • Sony Labou Tansi Encre, sueur, salive et sang, avant-propos de Kossi Efoui, textes critiques. Édition établie et présentée par Greta Rodriguez-Antoniotti. Éditions du Seuil, septembre 2015.