Bienvenue aux insatiables !



L’Insatiable est un journal culturel en ligne d’informations de débats et d’humeurs sur les relations entre l’art et la société. Notre travail consiste à faire découvrir des équipes et des artistes soucieux d’agir dans l’époque pour mettre en valeur des actions essentielles, explorer des terres méconnues et réfléchir ensemble aux enjeux portés par l’art et la culture dans une société en voie de déshumanisation.

Faire un don


Les formations de l’Insatiable - Présentation générale

En mettant l’accent sur l’effet produit par l’œuvre ou le geste artistique sur la subjectivité de l’individu-témoin, la formation au regard critique, à l’écriture, à la parole et au son que propose L’Insatiable se différencie volontairement des démarches universitaire et journalistique habituelles. Pour nous, le critique, le rédacteur ou le journaliste ne peut faire l’économie de se placer lui-même dans une démarche artistique, il est chercheur et artiste.

JPEG - 385.8 ko
© Olivier Perrot

Cette formation s’accompagne également d’une ouverture plus générale. Tous les métiers du tertiaire et les carrières artistiques imposent des productions écrites et orales : entertiens et comptes-rendus d’entretiens, de réunions, plaquette de présentation, « book », mémoire, procès-verbaux, articles, participation à des débats, etc. La maîtrise de la parole et des règles de la langue française, mais aussi le style, apparaissent ici comme des bases. Nous vous proposons, à travers des objets qui relèvent de la spécialité de chacun de nos rédacteurs et journalistes et orateurs, d’apprendre à saisir le geste artistique ancré dans un contexte et d’en faire l’analyse et la mise en mots…

Nous travaillerons à partir d’œuvres et d’événements, en nous efforçant d’analyser leur impact individuel sur chacun d’entre nous, leur impact collectif sur le groupe que nous formons, ainsi que sur l’ensemble de la collectivité à laquelle il s’adresse. Et nous nous poserons la question de savoir à qui il s’adresse, à quel moment, à quel endroit, dans quelles conditions et de quelle manière il le fait. Comme le disait Tadeusz kantor : « L’art n’est pas une vision ni un reflet de la réalité de la vie, il est une réponse à la réalité ». L’invention d’une nouvelle critique qui prend vraiment en compte l’échange avec les nécessités de l’époque est aujourd’hui indispensable. C’est à ce prix que nous pourrons prétendre être utiles à l’évolution des formes artistiques dans le sens d’un véritable échange avec et entre les populations. Nous proposerons à cet effet plusieurs modules de travail critique sur le plan de la rédaction, l’écriture, le son, l’édition et l’image.

L’Insatiable s’associe à différents professionnels pour proposer des cycles de formation autour de l’écriture, de la parole et du son. Chaque module de formation a pour vocation de s’articuler aux autres modules de façon à élaborer ensemble un parcours artistique. Les formations s’adressent à tous ceux qui souhaitent avoir l’opportunité de faire de l’expérience de la création une voix vers l’expression personnelle, de ses idées et de sa créativité. Situées à la Maison de l’Arbre, berceau de la Parole Errante, imaginée en 1987 comme un lieu « où serait confrontée l’écriture d’auteurs de langue française avec des groupes diversifiés allant de jeunes éloignés de toute culture classique à certains professionnels du théâtre intéressés », ces formations se dérouleront dans un lieu foisonnant d’histoires, d’utopies et d’envie de partager et créer ensemble.

***

LES TROIS PREMIERS MODULES


1 - ÉCRIRE SUR L’ART C’EST DÉJÀ DE L’ART

En mettant l’accent sur l’effet produit par l’œuvre ou le geste artistique sur la subjectivité de l’individu-témoin, la formation au regard critique et à l’écriture que nous proposons se différencie volontairement des démarches universitaire et journalistique habituelles. Pour nous, le critique ne peut faire l’économie de se placer lui-même dans une démarche artistique, il est à la fois chercheur et artiste.

Comme le disait Tadeusz Kantor : « L’art n’est pas une vision ni un reflet de la réalité de la vie, il est une réponse à la réalité ». Nous travaillerons à partir d’œuvres et d’événements, en nous efforçant d’analyser leur impact individuel sur chacun, leur impact collectif sur le groupe que nous formons, ainsi que sur l’ensemble de la collectivité à laquelle il s’adresse. Et nous nous poserons la question de savoir à qui il s’adresse, à quel moment, à quel endroit, dans quelles conditions et de quelle manière il le fait. L’invention d’une nouvelle critique qui prend en compte les nécessités de l’époque est indispensable. C’est à ce prix que nous pourrons être utiles à l’évolution des formes artistiques dans le sens d’un échange avec nos contemporains.
Il s’agit d’abord de rendre compte de l’effet produit par l’expérience artistique, sans faire l’économie de s’inscrire dans une démarche subjective de réceptivité. Mais il s’agit aussi d’analyser et d’expliciter de façon personnelle, en quoi l’émotion ressentie et le sens véhiculé constituent une réponse à une « situation » précise : historique, politique et humaine.
Cette formation s’accompagne d’une ouverture plus générale. Tous les métiers du tertiaire et les carrières artistiques imposent des productions écrites. La connaissance des règles de la langue française, mais surtout le travail d’élaboration de son propre style, sont les bases de ce travail. Nous vous proposons, à travers des objets qui relèvent de la spécialité de chaque rédacteur, d’apprendre à saisir le geste artistique ancré dans un contexte et d’en faire l’analyse et la mise en mots…

35h – 5 jours
 – 12 stagiaires

MÉTHODES


Au cours du stage, des explorations, rencontres et entretiens seront organisés dans différents lieux culturels (spectacle vivant, arts plastiques, etc.) pour interroger les équipes et les artistes. Chaque stagiaire sera minutieusement accompagné dans son travail personnel d’écriture critique, en se fondant sur les pièces, films, performances, installations, etc. partagés ensemble, à partir de la programmation de plusieurs lieux de diffusion. Le but de l’exercice sera de l’amener à structurer son propos tout en faisant émerger sa voix et son style propres. Enfin, chaque réalisation écrite « aboutie » sera l’occasion d’échanges et de discussions détaillées dans le groupe. Au cours de chaque module, deux tables rondes seront menées avec l’ensemble de notre équipe et des stagiaires, l’une en début de formation, de façon à ouvrir des pistes de travail, l’autre au moment de la finalisation des écrits, pour enclencher une conversation ouverte autour des travaux des participants et des étapes du travail d’écriture. Ce module de formation générale a pour vocation de s’articuler aux modules actuels et aux et futurs modules (film, son, images, prise de parole) de façon à élaborer ensemble un parcours artistique.

COMPÉTENCES VISÉES


Rédiger un article / critique culturelle • Construire une grille de lecture à partir d’une œuvre • Découvrir des lieux de création singuliers • Interpréter une programmation • Conduire une interview, un entretien avec un artiste.

MOTS-CLÉS


Journalisme culturel • Rédaction • Critique dramatique • Critique cinématographique • Expression.

ENSEIGNANT


Nicolas Roméas : ancien journaliste et producteur à France Culture, ancien directeur de la revue Cassandre/Horschamp, rédacteur en chef de la revue en ligne L’Insatiable.
Contact : nr@horschamp.org

***

2 - PRISE DE PAROLE EN PUBLIC ET DANS LA RELATION - LECTURE A HAUTE VOIX

Nous souhaitons contribuer à un autre modèle de relations humaines, basé sur la rencontre de l’autre, la différence, le respect de chacun, une créativité ouvrante et solidaire plutôt qu’une performance individuelle soumise au marché, etc. Nous souhaitons accompagner chacun à prendre conscience de la place qu’on occupe dans la société, décrypter la complexité du monde qui nous entoure, les questionnements, les postures, le langage… et construire ensemble cette parole.

UNE BELLE PAROLE, FORTE, CONSCIENTE, GÉNÉREUSE ET OPÉRANTE

Par une méthode qui n’est pas constituée d’à-prioris techniques mais qui structure un accompagnement sur mesure. Cette méthode prend appui sur la personnalité de chacun, ses intérêts et travaille sur ses moyens propres.

I. Parler c’est écouter et vouloir communiquer.
Cela met en jeu entr’autres :

D’écouter et d’entendre
De situer la parole dans le contexte social et les enjeux de son pouvoir
De passer de la pensée à la parole : clarté, fluidité, imagination, expression, le non verbal
De trouver le mot juste pour son propos, ses émotions
De s’adapter à la situation et développer la confiance
De développer le double sens de « distance » :
* trouver une distance par rapport à soi-même pour se libérer de l’émotion pure et du trac
* trouver le mot juste pour traduire ce que l’on ressent, le doute, assumer sa parole, notamment dans le relationnel individuel et du groupe.
De prendre confiance dans/avec l’autre et sa différence. Importance de saisir que c’est dans l’ouverture à l’autre que l’on se trouve soi et sa façon d’être au monde et aujourd’hui
D’entrer en générosité : parler c’est donner. Trouver le plaisir dans l’échange et la confrontation
D’expérimenter la prise de risque, les résistances, créer des possibilités De prendre conscience et analyser les prises de parole (les siennes et celles des autres)
De développer / réveiller le goût de l’esprit critique et du désaccord fertile

II. Lire à voix haute son texte ou des textes d’Auteurs.
Mettre à plat la structure du texte
Trouver son rythme, sa cadence, ses silences ses ruptures…
Développer la parole lue dans le même esprit que la parole spontanée
Rechercher l’esthétique de la voix, articulation, niveau, rythme...travaillée à l’aide de l’ enregistrement sans souci de l’esthétique sonore lui même

Séances de 3h ou stage – 12 stagiaires

MÉTHODES

Mady Mantelin propose une méthode originale fondée sur une triple expérience de la parole (avocate à la Cour, enseignante en méthodologie et théâtre, comédienne). Cette expérience aboutit à une méthode interactive de rigueur et de jeu et un accompagnement très personnalisé. Différentes approches seront proposées dans des Séances régulières. Ce module de formation générale a pour vocation de s’articuler aux autres modules (film, son, images, écriture) de façon à élaborer ensemble un parcours artistique.

ENSEIGNANT

Mady Mantelin : diplômée d’une licence d’Etudes Théâtrales (et de communication), d’une maîtrise de Droit (certificat d’Etudes Judiciaires/ CAPA) du DE (diplôme d’enseignement national du théâtre créé par le Ministère de la Culture en 2006).
Contact : mady.theatre@gmail.com – 0662608418 – Site : theatreadeuxvoix.org 


***

3 - SE METTRE À L’ÉCOUTE, ENREGISTRER LA PAROLE
STAGE DE FORMATION À L’ENTRETIEN AUDIO ENREGISTRÉ

Le microphone est une clef qui ouvre des portes sur des mondes. L’entretien enregistré instaure un temps particulier avec la fixation des paroles sur un support  ; il permet un autre dévoilement, une connaissance profonde d’une personnalité. L’entretien est, pour celle ou celui qui le conduit, un exercice de mise à l’écoute de l’Autre. Or, être réellement et sérieusement écouté.e permet de se dire, de livrer une partie de sa propre vérité. Il s’agit souvent d’un moment précieux, exceptionnel. Et pour celle ou celui qui écoute, c’est modifier son point de vue, se mettre « à la place  » de l’autre, et donc être déplacé, voire être bousculé. Cet exercice est très riche.
Réaliser un entretien enregistré nécessite principalement deux faisceaux de compétences  : une maîtrise de la technique d’enregistrement sonore et un savoir-faire en conduite d’entretien. Cette formation a pour but de vous aider à acquérir ces compétences. Elle s’adresse à toute personne désireuse de réaliser des entretiens audio, journaliste en herbe, artiste, étudiant, chercheur ou passionné.e de son ou de radio.

21h – 3 jours – 
6 stagiaires

MÉTHODES


Nous pratiquerons ensemble l’écoute  : se mettre à l’écoute de la personne qu’on interroge et faire l’expérience de l’écart entre l’écoute au moment de l’entretien et l’écoute différée de l’enregistrement. Nous travaillerons l’écho de cette écoute en chacun-e  : comment mettre des mots sur les paroles de l’autre, quels sentiments, quels réactions cela provoque en nous.
Nous aborderons la technique de manière très pragmatique. Bien souvent, en tant que non-professionnel de la radio ou du son, on ne dispose que d’un matériel limité (ex  : les petits enregistreurs nomades type Zoom H4). Vous apprendrez à utiliser au mieux le matériel dont vous disposez. Une palette d’équipements du plus simple au plus performant sera disponible et utilisée afin de se familiariser avec et de pouvoir comparer les différents résultats obtenus avec les différents systèmes.
Un minimum de technique est nécessaire mais il n’est pas besoin d’être un ingénieur du son pour réaliser correctement un entretien audio dans des conditions simples. Après cette formation, la technique ne sera plus un frein ou un obstacle pour vos projets audio.
Tout au long du stage, vous serez formés à la pratique de l’entretien  : comment le préparer, choix du thème (« l’angle  » de questionnement), comment aborder la personne interrogée, travailler les questions, les techniques de relance, les réflexes à acquérir, les spécificités de l’entretien enregistré.
Ce sera surtout pour vous un exercice de se mette en position d’écoute  : faire l’expérience de l’écoute et profiter de la présence des autres stagiaires pour réfléchir ensemble sur le déroulé et le ressenti au cours de l’entretien. Chacun.e des participant.e.s sera amené.e à réaliser un entretien sur un thème qu’il.elle aura choisi avec un.e autre des participant.e.s.
Lors de ce stage vous serez initié au montage son. Vous utiliserez un logiciel libre (Audacity) pour effectuer un montage simple de l’entretien. Vous apprendrez les fonctions d’édition et de traitement du son les plus utiles ainsi que les méthodes d’export du son afin d’obtenir une production exploitable sur tous les supports (smartphone, internet, lecteur mp3, CD audio etc.) Les aspects techniques seront abordés avec un souci d’être au plus près de vos besoins  : nous aborderons ce qui vous servira réellement dans votre pratique.
L’objectif de ce stage est de vous rendre autonome sur la conduite, l’enregistrement et le montage simple d’un entretien audio à l’aide d’outils aisément disponibles. Il vise aussi à vous faire travailler l’écoute de l’autre, l’empathie envers ses paroles, l’attention portée à sa langue et ainsi développer votre curiosité.
Déroulé du stage
• Première journée 
Le matériel d’enregistrement  : apprendre à connaître les micros, les enregistreurs, les accessoires. Comment placer les micros. Les précautions à prendre. Les formats audio.
Premiers essais. Pratique et écoute comparative des différents systèmes.
L’entretien  : préparer l’entretien, s’interroger sur le thème (qu’est ce qu’on cherche ?). Travail sur les questions et les relances. Sensibilisation aux techniques d’écoute et de questionnement.
Exercices pratiques et discussions d’évaluation.

• Deuxième journée 
Réalisation des entretiens par groupe de deux.
Techniques de dérushage. Logiciel d’édition  : importer un son, premiers traitements, outils d’édition.
Écoute en groupe des entretiens, prise de notes et analyse (échos d’écoute).

• Troisième journée
Montage des entretiens. Outils de traitement du son.
Initiation à l’habillage sonore des entretiens (musique, effets sonores, ambiances)
Exportation des entretiens.
Écoute des productions.
Exercices pratiques d’enregistrement en conditions spécifiques (en extérieur, en milieu bruyant, lors d’une conférence).
Conclusion du stage 

COMPÉTENCES VISÉES


Conduire un entretien • Maîtriser la technique d’enregistrement • Réaliser le montage son d’un entretien • Produire un objet sonore • Développer son écoute

MOTS-CLÉS


Écoute • Son • Entretien • Audio • Curiosité • Expression

ENSEIGNANT


Benoit Artaud  : producteur radio formé à France Culture, animateur de nombreux ateliers radio et séances d’enregistrement avec des publics très divers  ; technicien son spécialisé dans l’enregistrement et le montage de la parole.


Il s’agit à la base modules de 40 heures « à la carte ». Des financement individuels sont modulables en fonction des ressources et une prise en charge est possible par l’entreprise, les DIF, CPF et AIF. Une série de cycles de formations inédits qui permet de s’initier à l’expression écrite, orale, sonore et visuelle sur l’art et ses relations à la société, en bénéficiant de l’expérience de plus de vingt ans d’une équipe aguerrie et en travaillant avec des rédacteurs, vidéastes et plasticiens très pointus dans leurs différents domaines...
Les modules ne pourront être ouverts qu’a compter de 5 inscrits pour chaque, N’hésitez pas à nous faire part dès maintenant de vos intérêts. Pour toutes informations détaillées et pour s’inscrire, écrire à nr@linsatiable.org, avec pour objet du courriel : FORMATIONS.

Modalités de financements possibles